Étirement du droit fémoral

Muscle le plus volumineux du corps humain, le quadriceps est situé dans la loge antérieure de la cuisse. Principal agoniste de l’extension de genou, il est sollicité dans de nombreux sports comme le football.

Quel tir d’exception ! Tout ça grâce au super quadriceps !

Avant de voir comment l’étirer, petit point d’anatomie !


Comme son nom l’indique, le quadriceps est un muscle composé de 4 chefs musculaires (parties) aux origines différentes mais à l’insertion commune.

– Le droit fémoral (celui qui nous intéresse aujourd’hui) s’origine sur l’os coxal, au niveau de l’épine iliaque antéro-inférieure et de la zone supérieure de l’acétabulum. Cet unique chef bi-articulaire est le plus antérieur et superficiel.
– Le vaste latéral a pour origine la lèvre latérale de la ligne âpre du fémur.
– Le vaste médial a pour origine la lèvre médiale de la ligne âpre du fémur.
– Le vaste intermédiaire s’origine sur les faces antérieure et latérale du fémur. Il s’agit du chef le plus profond, recouvert par le droit fémoral.

Ces 4 chefs s’insèrent sur la patella et la tubérosité tibiale à travers le tendon (ligament) patellaire.

Image du quadriceps (Human Anatomy Atlas 2017)
Le droit fémoral apparaît en bleu pour voir le vaste intermédiaire.

Le quadriceps est innervé par le nerf fémoral, une branche du plexus lombo-sacré.
Sa vascularisation se fait grâce à l’artère fémorale.

Sa principale action est l’extension de genou.
Grâce au droit fémoral, le quadriceps permet aussi la flexion de hanche, bien qu’il n’en soit pas le principal agoniste.


Pour étirer le droit fémoral, nous allons suivre les instructions suivantes:

1. Le patient se positionne sur le bord de la table de massage. Il doit s’asseoir au bord en laissant dépasser ses jambes. Il ramène ensuite la jambe opposée à lui avec une flexion de hanche et de genou (jambe et genou pliés).
Exemple: si on veut étirer le droit fémoral droit, on ramène la jambe gauche.

2. Le kinésithérapeute (ou votre ami, au choix!) se position du côté de la jambe à étirer.

3. La contre-prise se fait sur la hanche du patient, le but est d’éviter toute compensation lors de la réalisation de l’étirement.

Vous avez du mal à visualiser? Prenez exemple sur cette photo!

On étire ici le droit fémoral droit de la patiente.

Maintenant que vous êtes bien positionnés, le thérapeute appuie doucement sur le tibia du patient tout en gardant fixe sa hanche. Le patient devra sentir l’étirement au niveau de l’origine du droit fémoral.
Lorsque le patient sentira cette sensation, gardez la position pendant minimum 30 secondes, puis revenez à la position de base en douceur.

Pour garder une bonne ergonomie, il est possible de pousser le tibia du patient avec son genou.

Pas de table de massage ? Personne pour vous aider?
Pas de panique, il est possible de s’étirer tout seul !

Aller chaton, on s’étire tout seul !

1. Mettez-vous debout prêt d’un mur (ou de n’importe quel objet sur lequel vous pourrez vous appuyer).

2. Pliez la jambe que vous souhaitez étirer. Maintenez votre pied avec votre main et ramenez doucement le talon vers vos fesses.
Attention: vous devez garder le dos droit, pas de compensation !

3. Lorsque vous sentirez la sensation d’étirement, gardez la position pendant minimum 30 secondes puis revenez en douceur à la position de départ.

Bravo ! Vous vous avez réussi votre étirement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s